Restaurant Atelier

Restaurant Bel Etage

Bar & Café Zum Teufel

Si une réservation en ligne n’est pas possible, veuillez nous contacter directement par téléphone +41 61 261 10 10 ou par e-mail info@teufelhof.com.

Chambre No 4

Chambre twin (taille: 16m², avec deux lits d’1 m de largeur – que nous pouvons aussi unir l’un à l’autre) avec douche/salle de bain. Chambre élégante selon le concept artistique du Teufelhof – aménagée selon la norme Teufelhof. Les chambres ne sont accessibles que par l’escalier (bâtiment protégé).

 

chambre d'art No 4:

«Il titolo dell'opera racconta l'entrata del sogno nel proprio mondo, dove si trova lo spazio della libera interpretatzione.»

 

Le titre de l'œuvre raconte l'histoire de l'entrée du rêve dans son propre monde, où il y a un espace pour une interprétation libre.

 

L'artiste: Flavio Paolucci

 Après avoir fréquenté la Scuola Cantonale di Pittura de Lugano (1949-1953) et travaillé à l'atelier Oscar Bölt de Locarno (1955), Paolucci s'inscrit à l'Accademia di Brera à Milan (1955-57). Sous l'influence d'Aldo Carpi, il étudie Mario Sironi et Achille Funi. Il a fait ses débuts avec sa première exposition personnelle en 1958, année au cours de laquelle il a également remporté le premier prix à la Biennale dei Giovani de Gorizia. Au début des années 60, il a entrepris plusieurs voyages d'études. A Paris, il remporte le deuxième prix à l'Exposition internationale de l'Unesco en 1961. En 1964, il a vécu un an au Maroc, où il a découvert une toute autre dimension de l'espace et du temps; en 1967, il a renouvelé son expérience marocaine. Depuis 1968, il vit et travaille dans son atelier à la périphérie de Biasca. Depuis les années 1970, il a reçu d'importants prix nationaux et internationaux et sa présence sur la scène artistique suisse est devenue de plus en plus importante : Sa première exposition personnelle dans un musée et la première exposition monographique ont eu lieu en 1984 (Olten, Kunstmuseum), suivie d'importantes rétrospectives à Lugano (1988, 2014 et 2017), Locarno (1993) et Milan (1995). Ses expositions personnelles comprennent également celles du Centre Culturel Suisse à Paris en 1987, du Kunstmuseum à Olten en 2000 et de la Fondazione Ghisla à Locarno en 2018.  


Au cours de son développement artistique, l'œuvre de Paolucci a subi plusieurs influences artistiques : Il s'inspire d'abord de l'art de Sironi, puis de l'art des tachistes de Paris et de l'Ecole secondaire de Paris. Dans ses œuvres de la fin des années 60, on peut aussi voir des influences néodadaïstes et pop art, ainsi que des références aux émeutes de 1968, mais c'est Arte Povera, avec des représentants tels que Mario Merz et Giuseppe Penone, qui a joué le rôle le plus important dans le développement de son style expressif.
Son esthétique dépend strictement de son rapport à la nature, tout comme sa vie. Né et élevé dans la vallée de Blenio, entouré de montagnes, il a toujours essayé de traiter avec la nature au-delà du plaisir pur, de sorte que la nature elle-même est devenue partie intégrante de son art.
Par exemple, il a donné aux branches mortes une forme et une vie nouvelles. Des reliefs aux sculptures, chacune de ses œuvres est profondément influencée par la nature.

 

Réservez ici directement

ou réservez par téléphone +41 61 261 10 10  ou par e-mail: info@teufelhof.com. 

Si une réservation en ligne n’est pas possible, veuillez nous contacter directement par téléphone +41 61 261 10 10 ou par e-mail info@teufelhof.com.

Si une réservation en ligne n’est pas possible, veuillez nous contacter directement par téléphone +41 61 261 10 10 ou par e-mail info@teufelhof.com.